PrésentationListe des servicesTroubles anxieuxBénévolat

NAISSANCE DE L’AUTRE RIVE

Une femme atteinte de malaises particuliers vit dans son sous-sol depuis environ deux ans. Qu’est-ce que cette souffrance bizarre ?
Monique Croteau lance un appel dans le journal régional y décrivant ses symptômes.

«Y a-t-il d’autres personnes qui ressentent la même chose qu’elle? »

La semaine suivante une quarantaine de personne se retrouvaient, avec elle, dans son sous-sol.
«C’est dans cette modeste demeure que l’aventure commence en ce début de décennie quatre-vingt»

L’année 1984 voit la fondation de L’Autre Rive. Le 6 juin la réception des lettres patentes confirme son statut d’organisme communautaire. Monique s’exprime ainsi.
«Ne réussissant pas à trouver une aide adéquate auprès des corps médicaux, un groupe de personnes souffrant d’agoraphobie décidèrent de se regrouper dans le but de se donner des outils pour s'en sortir. Puisqu’elles avaient toutes le même problème, c’est ensemble qu’elles trouveraient une solution. Elles mirent donc toutes la main à la pâte et montèrent un centre de documentation concernant la problématique. Ayant amélioré leur propre qualité de vie en se donnant des outils, elles décidèrent d’en faire profiter d’autres personnes [] Pourquoi se donner plus de poids ? Parce qu’il était nécessaire de faire bouger et de sensibiliser les gouvernements et le corps médical face à l’agoraphobie.»

Jusqu’en 1988, l’entraide, les groupes de partage et l’information sont les activités de base. Des collaborations voient le jour pour la démystification de cette problématique.

1985 - Production d’un vidéo avec l’université de Sherbrooke.

1987 - «Yé pas sortable» pièce de théâtre avec la troupe du Sang Neuf.
- Rédaction d’un guide d’accompagnement «La rive du partenaire»
- Participation à la mise en place de groupes d’entraide à Mont-Joli et à
Trois-Rivières

En 1988, un ajout important fait son entrée à L’Autre Rive. Le département de psychiatrie du CHUS nous fournit et nous soutient dans la mise en place d’une approche particulière et adaptée, le programme de désensibilisation aux situations anxiogènes par l’auto exposition. Conséquemment, de nouveaux services sont offerts, soit :
- L’évaluation individuelle.
- Le suivi individuel.
- La formation de bénévoles pour l’accompagnement dans l’utilisation de la technique d’auto exposition et l’animation de groupes spécifiques.

Autres moments importants pour L’Autre Rive :

1989 Reconnaissance comme association alternative en santé mentale (MSSS)
Reconnaissance au statut d’organisme d’éducation populaire autonome (MED)1990 Organisation du premier colloque provincial sur l’agoraphobie.

1992 Organisation de journées d’étude provinciale

1996 Lancement du livre «Les fleurs de l’espoir ou l’histoire de Lucie,
d’André, de Rollande et des autres.

L’Autre Rive aide au démarrage d’autres organismes à Ste-Julie, Granby et Joliette.

2002-2001 Participation à la série télévisée «Moments anxieux I» produite par la maison de production Rivard de Winnipeg en collaboration avec l’association des troubles anxieux du Québec

2004-2005 Participation à la deuxième série «Moments anxieux II»


Des commentaires? écrivez nous

 

 

 
Logo_centraide

Suicide Mythes et Réalités